Avertir le modérateur

Le Brésil engagé et surréaliste de João Paulo Miranda Maria

0 commentaire Lien permanent

20150520_110925 (1024x576).jpg

Un marché dans un village de la campagne de Sao Paulo. Des scènes du quotidien : des habitants qui achètent des légumes, un ivrogne qui procastine... Et un garçon fasciné par un robot électronique armé. Tel est le cadre, simple comme bonjour, de Command Action, deuxième court signé João Paulo Miranda Maria. Cadrer le quotidien avec une caméra, puis le transcender en mélangeant vrais comédiens à des acteurs non professionnels : telle était sa méthode. 


Le point de vue de l'enfant est essentiel au court-métrage. "Ce que l'on voit avec le robot c'est le premier tir de cet enfant. Au Brésil, nous avons beaucoup de problèmes : dans les coins pauvres, les enfants doivent grandir et devenir responsables de leur propre famille, travailler dur. On a de la violence, des enfants qui décident d'avoir recours au vol ou au trafic."

 Egalement notable, une des photographies les plus remarquables du programme court, qui aide à introduire le surréalisme contrastant avec l'authenticité du milieu. Un travail de post-production que Miranda Maria veut poursuivre avec son premier film, actuellement en développement. 

 Florian Etcheverry

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu